Présentation

Rechercher

Images Aléatoires

  • Le-dieu-fou---Moorcock---Siudmak.jpg
  • La-main-d-Ob-ron---Zelazny---Magnin.jpg

Types d'articles

  • Flux RSS des articles
Vendredi 25 novembre 2011 5 25 /11 /Nov /2011 21:05
- Publié dans : Présentations d'oeuvres

Mort Sûre a proposé cette ré-édition de Gheritarish (sous-titre non présenté chez Pocket, mais bien présent dans l'édition originale de Mnémos : Les Terres de Sang) en partenariat avec les éditions Pocket. Vous me connaissez, j'ai sauté sur l'occasion. Je les remercie donc tous les deux de leur confiance.

Quand je dis que j'ai sauté, c'est un peu en aveugle. Je n'avais jamais rien lu de cet auteur. J'ai juste bien aimé la couverture où le personnage semble certes costaud, mais également plein d'humour. Elle laisse entrevoir des aventures à la fois épiques et drôles sur fond de combat à la hache à deux mains. Hé oui, le medbour (comprendre le genre médiéval fantastique un peu bourrin) peu encore exercer ses charmes sur la représentante de la gente féminine que je suis.

Je n'avais pas non plus écumé les critiques sur le web. J'ai donc attaqué le volume avec une innocence quasi parfaite.

Ma lecture a débuté tout naturellement par la bio de l'auteur, Michel Robert. Handballeur ? bien ! il n'aura pas peur d'envoyer son guerrier au corps à corps ! Il apprécie l'équitation... ah ah ! il y aura de longues traversées avec le cheval idéal... Ah ! Tiens ! Ce roman est un spin off issu mais indépendant du cycle de l'Agent des Ombres ("violence, érotisme et humour noir")... que je n'ai pas lu. Ca devient intéressant.

Suite de l'introduction au livre : une préface qui annonce que c'est un western spaghetti. Allez, Ben-Hur, arrête ton char ! Il ne ressemble pas à un cowboy ton peau-bleue.

Et puis l'entame de l'histoire, immédiatement au coeur de l'action. Celle-ci ne va pas discontinuer tout au long du récit. C'est du non stop. Cela m'a un peu fait penser à Légende de David Gemmel dans lequel le lecteur est prisonnier d'un rythme effréné, de sauvetages en combats. Ici, la dynamique est la même. Bon, le personnage prinicpal est tout même beaucoup plus sympathique, donc ma comparaison s'arrêtera là. Le style d'écriture est également totalement différent. Michel Robert s'éloigne un peu du direct sans fioriture de Gemmel. La psychologie des personnages est un peu plus poussée. Bah oui, pour faire de l'humour, ils doivent être un peu plus fins que le guerrier de base. L'auteur fait également la part belle aux femmes, dans tous les rôles sociaux, et pas uniquement comme icône de la différence comme on les croise trop souvent. C'est agréable.

Gheritarish (c'est le prénom du guerrier) s'en prend aussi plein la poire. Il vit crûment dans un univers qui l'est tout autant. Là, pour le coup, j'ai retrouvé des élements de Chien du Heaume de Justine Niogret (même si ce roman lui est postérieur, comme je l'ai lu avant...). Il ne fait parfois pas non plus dans la dentelle. Et lui, ne met pas le sexe de côté. C'est même plutôt le contraire. Le personnage est censé être séducteur, donc nous avons un aperçu/approfondi de quasiment l'ensemble de ses galipettes. C'est assez cocasse dans ce monde de brutes.

Tout cela en fait un roman très divertissant. C'est une lecture légère, qui fait passer de bons moments. Et en relisant mes pensées à la lecture de la préface, je fais mes plus plates excuses à M. Robert. C'est vraiment un western spaghetti ! Après, pour en faire un excellent roman, à mon sens, il manque un peu de profondeur. Mais comment lui en vouloir ? le guerrier est censé être en vacances. Arrgghhh ! Je n'arrive pas à me décider. Ce roman se serait-il vu amélioré si l'auteur lui avait ajouté une touche d'objectif spirituel ? Je confirme à cette occasion que l'épisode de quête du feu intérieur ne m'a pas du tout convaincue. Tenez, juste cet argument, me fait dire que non. Et voilà que je me contredis à deux phrases d'écart !

Aaaahhh, cheminement de pensée... Robert est vraiment très convainquant dans le ludique. Pourquoi essayer de mixer les genres ? Ce n'est pas Jaworski. Ils ne sont pas du tout dans le même registre. Il ne faut pas s'attendre à y trouver des similarités. Ici, on s'amuse !

 

Bonne lecture (possible depuis 2009)

 

Gheritarish - Michel Robert  Gheritarish-Les Terres de Sang - Michel Robert

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Par Alice Mazuay - Communauté : Gardiens des Mondes Fantasy
Retour à l'accueil

Documents

Une petite page d'historique du blog, dans laquelle vos commentaires, remarques, et suggestions m'aideront dans la voie de l'effort perpétuel pour un blog meilleur .
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés